Vous êtes ici: Home > Projets > EES > Mauritanie

Analyse EES en Mauritanie

Cadre du projet


Les secteurs de l'eau, de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche font partie des domaines prioritaires ciblés par la Mauritanie dans son Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP) qui s'étend sur la période 2006-2010. Pour atteindre cet objectif, le pays s'est engagé dans un effort considérable afin d'assurer à tous ses citoyens l'accès à l'eau potable en luttant contre la raréfaction des ressources d'eau, contre la pollution hydrique, et le faible rendement des réseaux d'eau.

Dans le domaine de l'agriculture, les principaux enjeux environnementaux semblent se situer plus particulièrement autour des préoccupations liées à la culture irriguée et aux pressions qui en résultent sur les ressources naturelles, ainsi qu'à la dégradation biologique et chimique des sols. Concernant l'élevage, les enjeux environnementaux majeurs se situent au niveau du surpâturage, de la sédentarisation, de la disponibilité fourragère et de la désertification des parcours. Par ailleurs, un autre enjeu rattaché à l'élevage concerne également la gestion des conflits de cohabitation avec l'agriculture. Quant à la pêche, la Mauritanie étant l'une des régions les plus poissonneuses du monde grâce à un écosystème littoral exceptionnel, cette activité constitue l'un des piliers de l'économie nationale. La réduction des ressources halieutiques qui en résulte est exacerbée par la surexploitation exercée par les pays qui ont acheté des droits de pêche à la Mauritanie et qui pratiquent une pêche intensive et industrielle dans la région.

Objectifs


En vue d'analyser la situation en profondeur et déterminer des solutions et des pistes d'amélioration dans ces différents domaines, la Mauritanie et le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE, Nairobi) ont mandaté sba pour conduire deux études parallèles et complémentaires dans le cadre du projet d'Articulation entre Pauvreté et Environnement (APE) en Mauritanie :

  • Evaluation économique des coûts et bénéfices de la gestion de l'environnement en Mauritanie, application aux ressources Hydriques, Pastorales et Halieutiques (projet EconEnv)
  • Evaluation Environnementale Stratégique (EES) des secteurs de l'Eau et du Développement Rural en Mauritanie (projet EES)

  • Axes du projet


    Renforcement des capacités nationales

    Ces études ont été réalisées grâce à une étroite collaboration entre les experts internationaux (Suisse et Mali) et les collaborateurs mauritaniens (équipe technique et consultants nationaux). Lors de la mise en œuvre du projet, et en particulier à travers le coaching des experts et la coordination du directeur de projet, un renforcement des compétences nationales en matière d'EES et d'EconEnv a été effectué.

    Projet EES

    L'objectif de l'EES pour la Mauritanie est de renforcer l'intégration des questions environnementales et liens socio-économiques dans le nouveau Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP) dont la révision est prévue en 2009. L'évaluation se concentre sur le domaine de l'eau et le secteur rural (l'agriculture et l'élevage). Une étude sur le secteur de la santé a été commanditée indépendamment par le PNUE-PNUD.

    Le CSLP dans ses objectifs stratégiques met l'accent sur la gestion durable des ressources naturelles et de l'environnement en tant qu'un tout. Ainsi, le Gouvernement de la Mauritanie entend réduire les coûts environnementaux et sociaux de la politique nationale de développement hydraulique et rural. Avec cette EES, il s'agissait d'élaborer un outil analytique pour garantir la prise en compte de l'environnement dans la formulation des politiques, en prévision de la mise en œuvre de la stratégie de réduction de la pauvreté. Ainsi, l'analyse environnementale stratégique a permis d'établir le lien entre les aspects sociaux et les enjeux environnementaux dans la prise en compte du processus de développement socioéconomique, et d'établir les liens entre pauvreté et environnement, compte tenu de la fragilité de l'économie du pays et de la dépendance des populations rurales en ressources biologiques pour leur approvisionnement en nourriture, leur santé et l'augmentation de leurs revenus.

    Plus spécifiquement, il s'agissait d'une part de développer une vision commune des risques environnementaux liés au développement des deux secteurs, à travers une analyse des cadres institutionnel, législatif et réglementaire. D'autre part, il s'agissait de favoriser le développement de structures de discussion et de concertation entre les acteurs clés par l'intégration des questions environnementales dans les stratégies et programmes existants.

    Enfin, une analyse des capacités techniques et institutionnelles des structures (publique, parapublique, associative, ONG, population etc.) a été réalisée en vue de corriger les faiblesses et de relever les défis liés au programme global de relance économique, en particulier dans les secteurs de l'eau et du développement rural.

    Synergies recherchées


    Joindre la réalisation de l'EES et de l'Econenv dans une structure unique permet d'assurer la correspondance des deux analyses. Ce type de synergie demeure rare à notre connaissance alors que le potentiel informationnel est conséquent ; une telle démarche permettant à chaque projet de se renforcer mutuellement en assurant la cohérence de leurs conclusions et recommandations. La complémentarité des deux approches nécessite toutefois l'utilisation des catégories d'analyse et de termes communs et exige ainsi un leadership concerté.

    Au niveau analytique, le projet EES propose une base informationnelle et des recommandations d'actions que l'évaluation économique peut utiliser pour spécifier l'analyse par la suite. Cette dernière permet ensuite de documenter les possibilités d'actions mises en évidence par le projet EES. Par exemple, si l'EES identifie la nécessité d'intégrer les parties prenantes dans l'élaboration des plans d'aménagement du territoire et d'identifier l'impact environnemental de tels plans, l'analyse économique propose un outil permettant de prioriser les options envisagées.

    Au niveau de la stratégie de communication et de sensibilisation, la réunion de l'EES et de l'EconEnv permet d'aboutir à des conclusions communes. Ceci renforce le consensus autour des recommandations et améliore leur acceptabilité.



    Agrandir P1000024.JPGAgrandir P1000040.JPGAgrandir P1020002.JPGAgrandir mauritanie-captage.jpgAgrandir regate_de_lanches_a_voile_pnba.jpgAgrandir sans-titre-19.jpg
    sba©2008
    Logo EPFL - Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Logo SBA - Sustainable Business Associates Deco Diploma of advanced studies en stratégie environnementale et enjeux économiques
    E-Learning