Vous êtes ici: Home > Projets > Tourisme Durable > Tunisie

Diagnostic de la Gestion des Déchets Hôteliers à Djerba

Contexte


Le programme de coopération en matière de développement urbain et de dialogue (CIUDAD) est financé par la Politique Européenne de Voisinage et vise à encourager le dialogue et la coopération entre les sociétés civiles au sein de l'Union Européenne et hors de ses frontières, tout en promouvant simultanément la bonne gouvernance et le développement durable en milieu urbain dans les pays partenaires.

Le projet de Gestion optimisée des déchets en Méditerranée (GODEM), mis en œuvre dans le cadre du programme euro-méditerranéen CIUDAD, vise à créer un réseau permanent d'échanges d'informations et d'expériences en matière de gestion durable et optimisée des déchets entre les autorités locales et régionales (AL/AR) européennes et celles des rives Sud du Bassin Méditerranéen. Parallèlement, son objectif est d'améliorer les capacités des AL/AR en matière de bonne gouvernance et de gestion optimisée et durable des déchets en Méditerranée par la mise en œuvre de projets locaux concrets et en utilisant une approche participative et intégrée.

Dans ce contexte, l'Institut Bruxellois pour la Gestion de l'Environnement (IBGE) a fait appel à sba pour soutenir les autorités locales de Djerba à compléter le diagnostic de la gestion des déchets ménagers et assimilés du secteur de l'hôtellerie de l'île.

Méthodologie


Le diagnostic de la gestion des déchets à Djerba se base sur trois composantes complémentaires permettant de collecter des informations générales sur le contexte local et de les confronter aux réalités du terrain. Le but est de prendre en considération la réalité du secteur du tourisme de l'île, ses pratiques en matière de gestion et de minimisation/valorisation de déchets de même que la politique d'achats adoptée par les établissements hôteliers. Pour le diagnostic, l'année 2009 est prise comme référence pour les différentes données.

Etude documentaire | étude documentaire permettant de collecter des informations générales sur l'île, sa population, ses activités touristiques et ses pratiques en matière de traitement des déchets.

Evaluation préliminaire | visites de terrain pour l'évaluation d'un échantillon représentatif d'hôtels des catégories de 5, 4 et 3 étoiles. La collecte et l'analyse des données disponibles dans les établissements ainsi que les observations faites lors des visites constituent la base du travail de terrain.

Analyse des données et synthèse | examen des données collectées pour comprendre le fonctionnement et les contraintes environnementales des établissements hôteliers en matière de gestion des déchets et de politique d'achats. Durant cette étape, les opportunités d'amélioration pour le secteur ont été mises en évidence.

Pratiques environnementales du secteur de l'hôtellerie à Djerba


Les zones touristiques de l'île de Djerba sont localisées essentiellement à Houmt Souk et à Midoun. Cette dernière regroupe une forte densité d'hôtels au regard du nombre total d'établissements touristiques de l'île. A Djerba, 48% des hôtels sont de catégorie 3 étoiles suivis par 34% des hôtels de 4 étoiles et 13% des établissements 5 étoiles.

A l'image de nombreuses activités économiques, l'activité touristique et son expansion ont un impact sur l'environnement. La mise en place d'infrastructures consacrées aux touristes a des répercussions sur l'environnement telles que la consommation d'énergie, l'approvisionnement en eau, la production des eaux usées, la génération des déchets et la pollution atmosphérique. Ainsi pour les établissements hôteliers, qui sont au cœur de l'industrie du tourisme, il existe un besoin de devenir plus respectueux de l'environnement.

Les initiatives de rationalisation et de gestion des ressources au sein du secteur de l'hôtellerie de Djerba sont dans l'ensemble volontaires ou dictées par une clientèle sensible aux questions environnementales. Dans certains cas, l'engagement environnemental est lié à une démarche d'éco-labellisation. Sur le terrain, ces pratiques volontaires se traduisent, dans l'ensemble, par des actions dans les domaines environnementaux suivants : déchets, eau, énergie.

Focus sur les déchets


Un touriste à Djerba génère 2.82 Kg/jour de déchets contre 0.62 Kg/jour pour l'habitant. Les déchets connaissent une certaine saisonnalité. En effet, les pics de production des déchets sont essentiellement situés en juillet et en août à la même période où Djerba enregistre ses plus grands nombres de nuitées. Le traitement des déchets à Djerba consiste en leur mise en décharge contrôlée à Guellala. La décharge de Guellala, entrée en exploitation en mai 2007 et d'une durée de vie de 15 ans, reçoit en moyenne 125 tonnes de déchets par jour. Ainsi, en 2009, la décharge a traité 46'129 tonnes dont une importante partie (près de 40%) provient des 2 zones touristiques de l'île (Houmt Souk et Midoun).

En ce qui concerne les déchets recyclables, les quelques initiatives opérées dans ce domaine concernent la valorisation des plastiques (PET notamment), du papier-carton et des huiles alimentaires. Pour ce faire, certains hôtels ont établi des conventions avec des entreprises tunisiennes de récupération. A titre d'exemple, le PET est trié à la source dans des conteneurs spécifiques et récupéré par une entreprise de recyclage basée à Sousse.

Perspectives pour l'hôtellerie locale


Labellisation environnementale | Les efforts environnementaux entrepris par les hôteliers pro-actifs de l`île permettent à leur établissements d'envisager une labellisation écologique. Les labels pour hébergement touristique les plus connus dans la région sont ‘l'Ecolabel Tunisien' et la ‘Clef Verte'.

Mécanismes incitatifs | Deux mécanismes d'incitation ont été identifiés pour le secteur hôtelier à Djerba afin de mettre en œuvre de projets environnementaux et soutenir des initiatives ciblées. Il s'agit du Fonds de Développement de la Compétitivité dans le secteur du tourisme et du Fonds National pour la Maîtrise de l'Energie.

Actions pilotes | La mise en œuvre d'actions pilotes dans le domaine de la gestion rationnelle des déchets du secteur de l'hôtellerie présente un fort potentiel à exploiter en raison de la densité du tissu des établissements touristiques sur l'île et de sa concentration. Des actions pilotes communes aux hôteliers permettront de développer, d'organiser et de structurer les filières de recyclage et de valorisation des déchets sur l'île.

Plus de détails sont disponibles dans le rapport du diagnostic : Rapport de diagnostic déchets de Djerba - Novembre 2010


Agrandir IMG_5390.JPGAgrandir IMG_5393.JPGAgrandir IMG_5571.JPGAgrandir IMG_5572.JPGAgrandir IMG_5639.JPG
sba©2008
Logo EPFL - Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Logo SBA - Sustainable Business Associates Deco Diploma of advanced studies en stratégie environnementale et enjeux économiques
E-Learning